Un poème pour nourrir nos pensées

LA VOIX – MARCEL GAGNON

Rendu au milieu de ma vie.

J’ai cherché à savoir « À quoi ça sert la vie? »

J’ai cherché dans les sports et les voyages.

J’ai cherché dans la politique et les performances.

J’ai cherché dans les religions et les livres.

J’ai cherché dans le travail acharné et le luxe.

J’ai cherché de toutes les façons.

J’ai même cherché des façons de chercher.

 

Un beau jour, j’ai trouvé sans chercher.

J’avais cherché trop loin, à l’extérieur,

dans les autres.

J’avais cherché l’impossible pour m’apercevoir

Qu’il n’y avait rien à trouver.

On le possède tous à l’intérieur de nous.

Maintenant que je sais que la vie est faite

de petits et de grands moments présents.

Maintenant que je sais qu’il faut se détacher

pour aimer plus fort.

Maintenant que je sais que le passé

n’apporte pas rien.

 

Maintenant que je sais que le futur me fait

parfois souffrir d’angoisse et d’insécurité.

Maintenant que je sais qu’on n’a pas besoin

de voyager dans l’astral pour être heureux

sur cette terre.

Maintenant que je sais que la bonté

et la simplicité sont essentielles et que

pour rendre les autres heureux

je dois l’être d’abord.

 

Maintenant que je sais qu’on peut aider les autres

surtout par l’exemple et le rayonnement.

Maintenant que je sais que l’acceptation est un gage de bonheur

et que la nature est mon meilleur « Maître ».

Maintenant que je sais :

la réponse vient du même endroit que la question.

Maintenant que je sais que je vis.

Alors maintenant je vis tout simplement…